Close
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico
  • Sentier histoire et nature de Sonvico

Itinéraires thématiques – Sentier histoire et nature de Sonvico

Etappe 3: Gràad

Les châtaignes garantissaient à toute la population la subsistance pendant l'hiver. Parmi les nombreuses méthodes pour conserver longemps ce précieux fruit, il y a l'essication avec la « gràad » (construction pour l'essication des châtaignes).

Le modèle peut varier: du plus simple, placé dans la hotte de la cheminée, qui exploite la fumée et la chaleur du foyer domestique, au plus grand construit dans le grenier des habitations, pour arriver à celui constitué d'un édifice isolé. Cette petite construction sur deux étages est intéressante : par une porte on accède à l'étage supérieur où l'on disposait les châtaignes sur un treillis qui servait de plancher. Au rez-de-chaussée on allumait un feu qui devait produire de la fumée et de la chaleur avec des flammes basses. Le choix du combustible, normalement du bois de châtaignier, était déterminant, de plus la combustion qui pouvait durer plusieurs semaines faisait l'objet d'un contrôle attentif. On retournait les châtaignes de temps à autre.

Traditionnellement il s'agissait d'une activité communautaire, qui intéressait plusieurs familles. Les châtaignes séchées étaient versées dans un sac et deux ou trois hommes, en rythme régulier, le battaient sur un tronc pour séparer les écorces des fruits. Puis les femmes, à l'aide du « val » ou « van », un panier spécial avec deux anses,éliminaient les écorces. Avec la mouture des châtaignes sèches on obtenait une farine (ur panisciö) pour la préparation d'une polenta molle.

  1. Excursions connexe

    Sentier histoire et nature de Sonvico
    Etappe 1: Puits et “Riaron”
    Etappe 2: Maison de justice
    Etappe 4: Cassinél
    Etappe 5: Forêt mixte de feuillus
    Etappe 6: Curiosités géologiques
    Etappe 7: Moulin et pont
    Etappe 8: La clairière
    Etappe 9: Le torrent Franscinone
    Etappe 10: Lavoir
    Etappe 11: Les oiseaux du bois
    Etappe 12: La vallée d’érosion du Franscinone
    Etappe 12: Eau et énergie
    Etappe 13: La lisière du bois de franc-bord
    Etappe 14: Refuge pour la transfomation du lait
    Etappe 15: Four pour la production de la chaux
    Etappe 16: La zone rurale
    Etappe 17: La zone humide de “Canéed”
    Etappe 18: Place charbonnière
    Etappe 19: Terrains en terrasse
    Etappe 20: Madonna d'Arla
    Etappe 21: La châtaigneraie de Pian Piret
    Etappe 22: Hêtraie
    Etappe 23: Rocher creusé de coupelles
    Etappe 23: Denti della Vecchia
    Etappe 24: R’Alborón
    Etappe 25: Oratoire de San Martino
    Etappe 26: Le village de Sonvico
    Etappe 27: Pressoir à noix
    Etappe 28: Eglise Saint Jean-Baptiste

  2. Comment arriver

    Les lignes de bus régionales luganaises (Autolinee Regionali Luganesi) couvrent le trajet Lugano – Sonvico; du Val Colla on peut arriver à Sonvico en empruntant le car postal en parcourant le trajet Tesserete – Sonvico.

    Voyage avec les transports publiques!

  3. Signalisation de direction

    Sonvicosentierostorico Adesivo

  4. Download